Comment choisir une machine à coudre industrielle ?

Comment choisir une Machine à Coudre Industrielle ?

Vous cherchez à améliorer la constance de vos coutures ? Passer sur une machine à coudre industrielle ? Vous ne savez quoi choisir parmi tous les outils de couture industrielle disponible sur le marché ?

Bonjour à tous, je suis Gaëtan Spitals, technicien machine à coudre familiale et industrielle et créateur de l’entreprise l’Atelier de la Machine à Coudre !

Pour choisir une machine à coudre industrielle, il faut analyser quelle matière on veut coudre, avec quelle rapidité de production et le type de point à utiliser.

Dans cet article pour tout niveau de couture, nous allons voir :

  • Comment choisir sa première industrielle
  • Vers quelle machine vous diriger selon votre cas
  • Quelles sont les différences entre chaque outil de couture

En terminant votre lecture, vous serez capable de choisir très rapidement une machine simplement en analysant la production que vous désirez effectuer.

Allons-y !!!

 

Comment choisir une Piqueuse plate ?

Machine à coudre industrielle piqueuse plate juki 9000c

Tout d'abord, analysons les différents points en partant de la base. Pour les plus expérimentés, vous pourrez sauter le premier paragraphe.

Cette grande partie à elle seule vous suffit pour choisir votre piqueuse plate.

Qu'est-ce que le point noué ?

Le point droit et le point le plus simple, mais aussi le plus résistant, c'est pour cela qu'il est très utilisé.

L'image juste au-dessus illustre très simplement le point noué, comme vous pouvez le constater, il n'y a pas plus simple dans le domaine de la machine à coudre.

Vous me direz, quel est l’intérêt de posséder une machine qui est capable de coudre un seul et même point ? Et bien c'est-à-dire que ce point est le plus important dans un beaucoup de projet de couture en série, et de ce faite, une machine industrielle est capable de le coudre vraiment bien et surtout très rapidement.

Le type de tissu que vous devez coudre détermine le type d'entrainement

Piqueuse plate industrielle juki 7000a

C'est le premier gros point qui déterminera le choix de votre piqueuse plate:

Un tissu lourd ne demandera par la même force d'entrainement qu'un tissu léger, dans le même esprit, un matériau en cuir ne demandera pas la même "technique" d'entrainement que de la dentelle.

1/ Tissu léger ou moyen standard

Nous parlons là d'un tissu totalement standard, non étirable ou très peu, qui peut être fin (pas très fin, mais fin) jusqu'au moyennement épais. Il vous faudra une machine simple entrainement dans ces cas-là, ce qui est spécifié dans chaque fiche produit de notre magasin en ligne.

2/ Tissu lourd

Dans ce cas-là, le tissu pèse un poids assez conséquent et devra être entraîné sur des longueurs importantes. Typiquement pour vous donner un exemple, il peut s'agir d'une bâche de protection en épaisseur importante.

Là encore, nous parlons bien de tissu qui n'accroche pas et dont le glissement ne demande pas d'accompagnement de la machine.

  • Vous pourrez partir soit sur une machine simple entrainement qui lui est destinée (voir les déclinaisons des machines industrielles dans leur fiche produit).
  • Soit une machine double entrainement pour les matériaux très lourds.

Dans ce cas-là, la machine à sa spécification spécialement dédiée pour ce genre de couture, la dernière lettre se termine généralement par H pour "High weigh" (se traduisant par poids lourd) et verra son nombre de tr/min réduit (en général aux alentours de 4 000 tr/min au lieu de 5 000 tr/min, il y a déjà de quoi faire !).

3/ Matériau au glissement faible

Il peut s'agir de matériau léger, moyen ou lourd, dans ce cas-là nous ne parlons plus de tissu, mais bien d'une matière différente du type :

  • Cuir
  • Similicuir
  • Recouvrement plastique de type bâche de camion
  • Matière artificielle

Pour des matériaux d'une tel accroche, le risque est que la machine ai du mal à emporter la matière correctement et les coutures seront donc moins bien effectuées.

Donc, pour pallier à ce problème, la solution est d'adopter au minimum un double entrainement, qui sera entraîné au niveau des griffes et du pied-de-biche.

Attention tout de même, si vous comptez coudre du cuir dur et épais, il faudra partir sur un triple entrainement, qui entraînera votre composition au niveau des griffes, du pied-de-biche ET de l'aiguille ! Nous parlons là des machines les plus onéreuses, car elle demande une mécanique rigoureuse et plus complexe que les deux versions citées précédemment.

4/ Comment coudre du Jean

Les fabricants de machines industrielles n'ont pas oublié les couturières et couturiers désirant travailler le Jean.

Un simple entraînement suffit à la plupart des ouvrages, un double entrainement sera un plus si l'épaisseur des compositions est trop variable et aussi selon son poids.

Généralement, un outil de couture industrielle conçu pour le Jean verra la dernière lettre de sa déclinaison se terminer par J (exemple : Juki DLN-5410-NJ)

5/ Coudre des matières très fines ou délicates

Nous parlons du cas extrêmement inverse à ceux cités précédemment. Là, nous aurons affaire à une matière de type dentelle ou une matière très élastique.

Encore une fois dans ce cas-là, il faudra accompagner au maximum la matière pour éviter toute déformation ou freinage de celui-ci. Donc une double-entrainement est ce qu'il y a de plus basique.

De plus, vérifier bien que la machine est capable de coudre avec une très faible pression de pied-de-biche (exemple : Juki DLN-9010A-SB).

La vitesse de production

La vitesse de production n'est pas forcément un point déterminant dans le choix de votre industrielle, mais il varie de toute manière selon le poids et l'origine de la matière à coudre.

En moyenne, la vitesse de production se situe aux alentours des 5 000 tr/min (6 000 tr/min pour les plus performantes et même plus) pour les matières légères et moyennes.

Pour les matériaux lourds, nous descendons aux alentours des 4 000 tr/min (3 500 tr/min au plus bas, ce qui est déjà acceptable).

    Les options de rapidité pour vos ouvrages

    Vous l'aurez compris dans les lignes précédentes, ces options dépendent vraiment de l'utilisation de votre machine sur le long terme.

    Nous insistons donc sur l'utilité de ceux-ci, car certain tel que le coupe-fil automatique peuvent s'ajouter après l'achat de la machine, dans un second temps, d'autre comme le racleur de fil change en partie la composition de la mécanique de la machine...

    Prenez donc le temps de bien réfléchir aux gains de temps que cela peut vous donner et surtout sur une vision long voir très long terme (selon le projet engagé).

    Comment choisir une Zigzag industrielle ?

    Écran de la machine à coudre industrielle zigzag zig zag

    Nous parlons ici d'un type de machine industrielle un peu moins rependue, mais qui mérite sa place, car vous pouvez très certainement faire partie des demandeurs de ce genre de produit.

    Celle-ci ne fera que du point Zigzag, sa mécanique est totalement différente de la Point droit et il faudra bien connaître son projet avant de se diriger vers ce type d'outil de couture.

    Qu'est-ce que le point zigzag ?

    Pour ce point-ci, je pense que vous devinez duquel il s'agit !

    Nous vous illustrons tout de même sur l'image au-dessus le type de point qu'il est possible d'effectuer avec ce type de machine.

    En général, plusieurs points décoratifs sont disponibles sur les Zigzags industriels :

    • Ils vont du point zigzag très rapproché, appelé point bourdons, dont la longueur est très proche de 0 mm.
    • Au point zigzag décoratif, comme le point plumetis, qui est utilisé pour obtenir une grande largeur de point, mais une faible longueur.
    • Le point zigzag de base, qui aura généralement une largeur deux fois plus élevée que sa longueur.

    Et bien d'autres points encore qui dépendent des capacités de la machine.

    Choisir le type d'entrainement en fonction du matériau cousu

    Cette règle est exactement la même que pour la matière cousue sur une piqueuse plate, nous vous renvoyons donc au paragraphe écrit précédemment.

    Chose à noter, le mouvement effectué par les griffes d'entrainement peut être choisi sur certains outils de couture industrielle.

    Machine à coudre pour les grosses épaisseurs

    Cette fois-ci, cette caractéristique rentrera rarement en ligne de compte dans le choix d'une industrielle. D'ailleurs, il y a rarement une mention stipulant le type de tissu adapté à une Zigzag dans les descriptifs produits de ces machines.

    Les Zigzags se choisissent principalement sur le point qui sera énoncé dans le paragraphe suivant :

    Largeur et la longueur de point pour votre couture

    L'un des critères déterminants dans le choix d'une Zigzag, la largeur et la longueur de point différencie la capacité de chaque modèle

    La vitesse de couture est rarement affectée par les différentes fonctionnalités de la machine, à l'instar d'une piqueuse plate, qui se situera généralement aux alentours des 5 000 tr/min (à part pour les machines avec une grande capacité de largeur de point tel que les Juki LZ-271 et LZ-391).

    Des machines offrent cependant une grande variété de largeurs de point et aussi un certain nombre de points décoratif programmable comme la LZ-2290C, qui reste une pointure de sa catégorie.

    Comment choisir une Surjeteuse industrielle ?

    Surjeteuse industrielle juki

    Pour finir les types d'outils industriels, la surjeteuse est une machine presque à part.

    Celle-ci occupe une bonne partie de l'industrie du textile pour la fabrication de vêtement en tout genre.

    À quoi sert une surjeteuse ?

    La base du sujet, dans quel cas une surjeteuse industrielle vous sera utile ?

    Très utilisée dans l'industrie de la fabrication de vêtement, celle-ci est un outil que je qualifierai de production ultra rapide, la grande majorité atteignant les 7000 tr/min, vous comprendrez que nous sommes là dans une catégorie de "grosse industrie", mais qui vous est peut-être destiné !

    Elle est utile pour, comme son nom l'indique, coudre de façon optimale et rapide un surjet, soit pour apporter une finition parfaite aux bords d'un tissu, soit pour assembler deux parties de tissu, soit les deux.

    Pour vous donner une idée du résultat que celle-ci peut produire dans l'industrie, regardez les coutures de votre t-shirt ou pantalon et analysez si c'est ce que vous voulez en termes de production. 

    Les types de points d'une surjeteuse industrielle

    Un des points déterminants dans le choix d'un modèle de surjeteuse sera surement le point qu'elle est capable d'effectuer.

    Généralement vous aurez le choix entre ces options-ci :

    • Overlock 1 aiguille
    • Overlock 2 aiguilles
    • Couture de sécurité 3 aiguilles

    Sur l'image ci-dessus, vous avez les points correspondant à l'option sélectionnée.

    Les points restent standardisés dans le domaine de l'industrie, nous pouvons classer les types de points disponibles en 5 catégories :

    • Type 503: c'est un surjet avec 2 fils et nouage, en somme un surfilage de fil simple.
    • Type 504: c'est le point de surjet standard à 3 fils. Ce point garde une bonne fermeté et donne un aspect professionnel sur le bord d'une couture.
    • Type 505: un point surjet à 3 fils généralement utilisé pour l'assemblage de deux tissus bord à bord avec un fil de couleur décoratif.
    • Type 514: point 4 fils, 2 aiguilles, qui est aussi appelé point de chaînette, conçu pour les matériaux extensibles.
    • Type 515: point 5 fils, celui-ci utilise 2 aiguilles et 3 boucleurs pour être conçu, qui est une couture de sécurité conçue pour résister aux étirements.

    Nous avons la machine industrielle qu'il vous faut !

    Vous voici assez informé pour choisir vous-même votre machine à coudre industrielle, mais si jamais vous avez encore un doute, sachez que je reste personnellement disponible pour répondre à toute vos questions via mail ou téléphone.

    Nous proposons aussi toute une gamme d'outils de couture professionnels :

    Machine à coudre industrielle achat zigzag

    Articles Récents

    Laissez un commentaire

    Ce blog est modéré