Histoire de la Machine à Coudre

L'histoire de la Machine à Coudre

Vous ne savez pas quelle est l’histoire de la machine à coudre ? Quelle est l’évolution de la couture ? Comment les machines à coudre sont arrivées dans l’industrie ?

Bonjour à tous, je suis Gaëtan Spitals, technicien machine à coudre familiale et industrielle et créateur de l’entreprise l’Atelier de la Machine à Coudre !

L'histoire de la machine à coudre a commencé en 1790 avec le premier brevet officiellement déposé, mais l'aventure se poursuit avec le très connu Thimonnier Barthélemy en 1829...

Dans cet article, nous allons répondre aux questions :

  • Quel a été le tout premier instrument de couture mécanique 
  • Comment les machines à coudre sont arrivées dans nos foyers
  • À quel moment ces outils de couture sont arrivés dans l’industrie

À la fin de cet article, l’histoire de la machine à coudre n’aura plus de secret pour vous et vous aurez compris son évolution.

C’est parti !!!

Apparition des machines à coudre

Dans un premier temps, intéressons-nous à la toute première invention, même si celles-ci n’étaient pas fiables, difficiles à utiliser et pas forcément plus rapides qu’une couture à la main.

Elle marque le premier pas vers l’assistance direct de couture, même si celle-ci n’a pas connu le succès espéré.

Invention de la machine mécanique de couture

Commençons par le commencement ! Nous allons voir que les premiers instruments de couture assistés mécaniquement n’étaient pas vraiment des aides, mais c’était déjà un début.

Le premier brevet officiel connu d’un mécanisme permettant de coudre le cuir et la toile fut déposé par un certain Thomas Saint en 1790. Elle sera appelée la Machine de Saint et ne sera jamais commercialisée.

Elle n’utilisait pas d’aiguille et ne se servait que d’un seul fil. La machine formait une chaine de points peu résistants et demandait un temps de mis en place fastidieuse.

Thimonnier et la machine à coudre qui fonctionne

Première machine a coudre de Barthélemy thimonnier

Passons à la véritable machine à coudre fonctionnelle et vendue en série. Nous devons cela à un homme valeureux, pour le combat qu’il a mené à cette époque! C’est un tailleur Français qui répond au nom de Thimonnier Barthélemy, qui mettra au point une machine à coudre, capable de sortir 200 points/min, dans son atelier en 1829.

En s’appuyant sur le brevet de 1830, cette machine disposait d’un plateau en bois, une aiguille avec deux pointes et un entrainement encore inexistant, qui lui devait être fait à la force des mains.

Il avait eu une demande de 80 machines à coudre pour une entreprise de vêtements militaires, mais tous ne s’est pas passé comme prévu :

4 années de travail qu’il se verra mis à néants suite à un incendie volontaire provoqué par des tailleurs ayant peur de se faire prendre leur place par ces machines…

Il continua plus tard son amélioration en déposant successivement des brevets en 1841, 1845 et 1847.

La canette introduit un deuxième fil

C’est en 1834 qu’un Américain du nom de Walter Hunt conçut la première mécanique de couture à deux fils avec une canette. Une révolution qui mettra en marche des points de couture de plus en plus résistants.

En 1845, Elias Howe déposa un brevet sur cette mécanique à deux fils, 1 an après l’arrivée du point noué (le fameux !).

Ce brevet n’eut aucun succès à cette époque, car le dépositaire n’a pas réussi à commercialiser ce système. C’est à ce moment que SINGER entre en jeu.

Commercialisation des machines à coudre

Les premières vraies ventes de machine à coudre, c’est à cette époque que son avenir s’est joué en réglant certains problèmes et même en jouant tout simplement un aspect décoratif dans les foyers.

C’est aussi la première mise en marche du capitalisme et de la société de consommation, avec des facilités de paiement et autre.

Singer introduit le pied-de-biche

premiere-machine-a-coudre-singer

Isaac Merrit Singer mit en marche sa première entreprise avec son premier brevet de machine à coudre en 1851. Sa grande force, c’est qu’il observe que les tailleurs ont peur de perdre leur boulot à cause de cette machine, il comprend donc son marché et dirige ses machines vers les particuliers au lieu des professionnels.

Un brevet sera porté devant la justice contre Isaac lui-même, il perdit ce procès, mais il avait déjà tellement déposé de brevets et faits évoluer ses machines qu’il continua son ascension vertigineuse.

La grande évolution notable de Monsieur Singer est sans doute l’invention du pied-de-biche, qui permettra par la suite d’intégrer un entraînement par griffe du tissu, un coup de génie !

De plus, son association avec les bons investisseurs le fera grimper au sommet très rapidement.

Singer envahit le marché de machine à coudre

Machine à coudre singer ancienne

C’est tout simplement la première entreprise du monde entier à avoir instauré des facilités de paiement pour pouvoir se procurer une machine à coudre, en 1855 elle avait déjà le monopole sur toutes les autres entreprises.

Plus les machines se vendaient, moins elles étaient chères, et puis en 1856 Singer mit en place le paiement en plusieurs fois, une première dans l'histoire de l'industrialisation.

Cet engouement prit une telle tournure que 8 Français sur 10 avaient une machine à coudre dans leur foyer. Il faut savoir qu’à une certaine époque, vous aviez un habit pour le travail, et un habit pour le boulot et qu’il fallait le réparer si celui-ci était en mauvais état. C’était donc un réel gain de temps.

Machine à coudre à moteur électrique

La machine a coudre au pris abordable brother cs 70

La première machine à coudre électrique arrive en 1921 dans les foyers, toujours distribués par Singer, suite à l’implantation de l’électricité dans les maisons en 1920.

Ces machines ont connu des évolutions notables, mais ont toujours gardé leur aspect noir avec des ornements couleur Or, typique des anciennes machines à coudre.

Il faudra attendre 1950 pour voir apparaître des couleurs différentes, le standard blanc cassé ou des tons pastel qui sont maintenant devenus très répandus.

L’industrie commençant (seulement) à vouloir investir dans des machines à coudre industrielles, fiables, robustes et conçues pour de la couture rapide, un nouvel acteur mondial entre en jeu.

Histoire des machines à coudre industrielles

Juki est un acteur majeur dans l’industrie des machines à coudre, il a révolutionné, à sa manière, l’utilisation de ces outils dans la fabrication en grande série.

Aujourd’hui encore, il est très présent sur le marché, nous avons pour habitude de citer cette statistique: 40% des vêtements fabriqué dans le monde sont faits par une JUKI.

Juki prend la place de Singer

Établi en 1938, Juki prend littéralement la place de Singer en envahissant peu à peu le marché du professionnel et puis celui du domestique.

La grande force de Juki était de proposer des machines compactes et électriques qui offraient une performance inégalée. La marque Japonaise s’est imposée et est restée à la pointe de la technologie en offrants des machines fiable aux industrielles qui ne pensaient que par la production et le gain de temps (et donc d’argent).

La piqueuse plate industrielle est devenue le standard des entreprises de confection de vêtements et autres tissus demandant une couture rapide et résistante.

L’industrie du textile et ses besoins

Un des grands changements de la machine à coudre est la possibilité de coudre très rapidement des vêtements, et ainsi de produire beaucoup de prêt-à-porter. C’est une avancée dans chaque foyer qui auparavant, comme dit précédemment, possédait deux ensembles d’habits pour la semaine.

Désormais, il était possible d’acheter des vêtements de différentes tailles, sans avoir besoin d’aller chez le tailleur, et de changer de style à son bon vouloir.

Les vêtements étant de moins en moins chère, la demande en machine à coudre industrielle n’a fait qu’augmenter (et aujourd’hui encore, elle ne cesse d’augmenter) pour répondre à cette demande croissante.

Évolution de la machine à coudre

Janome memory 7 première machine à coudre électronique

De plus en plus assisté électroniquement, des marques comme Brother, Elna, Juki, Singer et autres se sont mis à l'électronique.

Mais redonnons à César ce qui est à César, la première machine à coudre électronique a été inventée et commercialisée en 1979 par Janome, qui fut appelé la Mémory 7. Une grande révolution qui a changé encore une fois la donne, sans détrôner Juki qui a su s’adapter !

Des fabricants du monde entier se sont lancé une course à l’armement, nous faisant profiter d’assistance de couture perfectionnée, comme les machines à broder électroniques, qui sont tout bonnement merveilleuses à utiliser pour des loisirs créatifs ou des productions en série.

Le plus abordable des instruments industriels JUKI

Vous êtes maintenant experte en ce qui concerne l’histoire de nos chères machines à coudre, il est temps pour vous de confirmer votre expertise.

L’un des derniers outils de couture conçus pour les professionnels. Profitez de la fiabilité et la constance de couture de JUKI pour un prix abordable :

Offrez-vous-la-qualité-de-couture-d-une-juki-industrielle

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré